FR EN
FR EN
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

La porte des étoiles

Par bigzdelh 02 Avril 2018 - 02:35:53
Le jour ne s'était pas encore levé sur Sufokia lorsque quelqu'un frappa lourdement à la porte. Mufrap était déjà réveillée mais cette agression matinale la fit jurer. Elle vérifia que son tromblon était bien à portée de main et ouvrit la porte. Deux gardes armés jusqu'aux dents se tenaient derrière. Pendant un bref instant, la roublarde hésita à attraper son arme pensant que les deux steamers voulaient l'arrêter. Mais sa vie de ripate était finie, elle décida donc de les écouter, au moins dans un premier temps.

Apparemment, le Conseil de la Mer exigeait sa présence de toute urgence au zaap de la cité. L'utilisation de potion de rappel était formellement interdite, elle devait s'y rendre à pieds. Elle obtempéra et se laissa escorter par les deux guerriers. Arrivée sur place, elle n'en crut pas ses yeux, le zaap brillait de manière très inhabituelle. L'intensité lumineuse qu'il dégageait l'éblouissait carrément.


Autre chose insolite, toute une troupe de soldats était en faction devant le téléporteur, armes à la main. Il y avait également quatre personnes du Conseil qui chuchotaient comme s'ils manigançaient un mauvais coup. C'était justement ces personnes que Mufrap devait rejoindre, même si aucune d'entre elles ne lui était familière.

-Bonjour et désolé pour la convocation brutale mais nous avons besoin de vos services, dit gravement un des représentants.
-Le zaap de Sufokia a un problème ! Nous avons reçu plusieurs tofus voyageurs pour nous avertir que la téléportation à destination de la cité était impossible. Et après avoir vérifié, il semblerait que cette nuit deux personnes l'aient utilisé d'ici et ne seraient jamais arrivées à bon port. Nous n'avons toujours pas de nouvelles !
-Savez-vous si ce phénomène a déjà été constaté dans le monde des Douze ?! s'enquit le plus grisonnant des conseillers. 

Assurément le conseil avait fait appel à la bonne personne, ces derniers temps Mufrap passait ses journées à lire des ouvrages provenant de tous horizons. Malheureusement elle n'avait jamais lu une ligne au sujet d'un tel événement... Après cette réponse négative, l'inquiétude des dirigeants de la cité ne faisait que croître. Ils étaient face au problème depuis maintenant plusieurs heures, mais aucune piste n'avait été trouvée... Ils n'avaient plus le choix, ils devaient envoyer quelqu'un au travers de ce zaap pour connaître le problème.

Bien évidemment, comme lors de la confection de nouvelles potions, on dépêcha un bouftou pour effectuer un premier essai. La pauvre bête était retenue par une simple corde quand on la poussa vers le cercle lumineux. Pendant que la boule de laine était de l'autre côté, un silence de mort régnait à Sufokia. Plus personne n'osait parler, tous les regards étaient dirigés vers le cordage qui semblait disparaître dans la lumière. Après plusieurs minutes, un des membres du Conseil de la Mer donna l'ordre de ramener le bouftou. Allait-on trouver une carcasse fumante ? Un bouftou vivant ? Rien du tout ? Le suspense était à son comble.

Heureusement pour le brouteur, c'est la deuxième option qui sembla se vérifier. L'animal était revenu sans une égratignure, physique tout du moins car il semblait perturbé. Il était beaucoup plus agité qu'à son départ. Qu'avait-il croisé là-bas ?! Personne à part lui ne le savait...

On en vint donc à suggérer d'envoyer quelqu'un cette fois-ci. Mais l'obéissance dont faisaient preuve les gardes disparut à cette seule proposition. Personne ne voulait traverser sous risque de finir dans la shukrute... Ce n'était pas tant par courage, mais plutôt par curiosité et appât du gain que Mufrap se proposa. Elle qui rêvait de s'acheter la somptueuse villa de Sufokia, elle assura aux dirigeants qu'elle traverserait en échange de la propriété, même si celle-ci n'était pas à vendre. Au vu de la situation urgente, le conseil accepta.


Elle avança donc lentement vers le téléporteur défectueux. Elle regretta presque sa décision quand elle croisa le regard peureux du bouftou qui avait fait le voyage. En se rapprochant de la lumière, elle distingua quelques grains de sable au sol, sans doute ramenés par le premier explorateur. Elle était maintenant au pied du zaap. Elle prit une grande inspiration et avança dans l'inconnu. Sa traversée fut bien plus longue que lors d'une utilisation régulière et elle eut l'impression de voyager à travers le krosmoz tout entier. Les étoiles défilaient à toute vitesse autour d'elle lorsqu'enfin elle arriva.

Elle était maintenant seule, dans une pièce très sombre. Cette dernière n'était éclairée que par le zaap qui se trouvait derrière elle et par la lumière du jour qui semblait provenir d'une porte à l'autre bout. Mufrap prit le temps d'observer les alentours et avança dans l'obscurité. Elle trouva un squelette à tête de métal sur le sol. Il semblait à moitié Douzien, fait d'os excepté la partie supérieure aux épaules qui formait une sorte de tête de mulou gravée de signes étranges. Cela ne la rassura pas bien évidemment, elle serra donc plus fermement encore l'épée qu'un garde lui avait prêtée.


Elle traversa une seconde pièce bien plus grande, qu'elle n'avait pu distinguer à son départ. Elle était plus large et le plafond très haut était soutenu d'une dizaine de colonnes. Sans la moindre trace d'âme vivante, Mufrap continua et atteignit la sortie. Dès son premier pas à l'extérieur, elle fut aveuglée par la lumière et sentit quelque chose la brûler sur toutes les parties de sa peau qui n'étaient pas couvertes. Après un temps d'adaptation, elle se rendit compte que ce n'était que le soleil, qui apparemment brillait ici beaucoup plus fort qu'ailleurs dans le monde des Douze.

Quand elle pu enfin ouvrir les yeux, elle découvrit un océan de sable. Ça ne ressemblait à rien de ce qu'elle avait pu voir auparavant. Ce n'était comparable ni à l'île de Moon ni à la plage d'Otomaï. Elle se retourna pour observer le bâtiment dont elle venait de sortir et en fut émerveillée. Le monument était majestueux. Il devait faire au moins quatre fois l'arène de Brâkmar ! Elle resta cinq bonnes minutes à regarder partout autour d'elle à la recherche de vie, mais rien. Pas même un gélikan dans le ciel...


Elle décida donc de rentrer à Sufokia pour raconter sa visite aux autres qui devaient tous l'attendre avec impatience, excepté le propriétaire de la villa sans doute. Elle s'empressa de retraverser le zaap qui était toujours aussi ... long. A sa grande déception, elle n'arriva pas à Sufokia et commença donc à sérieusement s'inquiéter. Dans quel mur de bombes s'était-elle encore fourrée ?! Elle semblait être en pleine forêt et le zaap n'en avait plus du tout l'air d'un. Il était fait d'arbres jonchés de feuilles et un panneau en bois était accroché sur la partie supérieure. Lui aussi était recouvert de signes incompréhensibles mais sensiblement différents de ceux qu'elle avait vu un peu plus tôt. Elle décida de s'avancer un peu dans la forêt pour espérer trouver des habitants.

Alors qu'elle n'avait fait que quelques mètres à travers l'épaisse végétation, elle entendit des bruits de pas. Elle s'accroupit immédiatement et observa le zaap. Quatre personnes arrivèrent à son pied. Trois d'entre eux étaient armés d'une épée et le dernier semblait être un magicien puissant. En tout cas c'est ce que laisser présager sa longue barbe grise et sa toge blanche. Ils commencèrent à parler :


-Voilà, c'est ce machin là, commença le premier guerrier aux cheveux longs. 
-Eh ben vous, vous trouvez pas souvent, mais quand vous trouvez hein, continua le deuxième.
-Elle est magique ? demanda le troisième guerrier au magicien.
-
Oui, assura le barbu.


La suite de la conversation finit de convaincre Mufrap que ces quatre aventuriers n'en savaient pas plus qu'elle.

-Comment vous le savez ?, continua le premier guerrier qui d'ailleurs ne semblait pas être le plus intelligent...
-
Les druides sentent la magie, lui expliqua un des chevaliers.
-
Non, enfin pas tous. Moi j'dis que c'est magique à cause des merdes qui pendouillent mais si ça s'trouve c'est pas ça, corrigea le magicien qui avouons-le, paraissait beaucoup moins puissant maintenant. 

S'en suivit un débat sur le zaap boisé, qu'ils qualifièrent de portail démonique. Ils parlaient de la shukrute, sans aucun doute ! La roublarde crû comprendre que le magicien était un fils de démon. Elle resta bien cachée pour ne pas alerter le groupe. Aussi inconsciemment qu'elle le fit plus tôt, l'un d'entre eux traversa le zaap et en revint quelques instants plus tard avec un totem. Était-ce possible que la sculpture de bois vienne du village des Kannibouls ?! Mufrap attendit que tout le monde décampe puis elle tenta sa chance. Elle espérait arriver à Sufokia, mais la forêt de Moon lui convenait aussi. Après tout elle savait comment rentrer chez elle à partir de là !

Comme à chaque fois, elle prit son inspiration comme si c'était la dernière et traversa la porte. Elle se réveilla brusquement. Tout ceci n'était qu'un mauvais rêve ! Soulagée comme jamais, elle se jura de diminuer sa consommation de champignons Luidegîts et se rendormit.
7 0
Réactions 6
Score : 1685

Ce genre de petit cross-over de bon matin fait plaisir à lire !
Très bien écrit cela dit ! À quand la suite ?

1 0
Score : 2047

Ah ah ah Super !

0 0
Score : 4374

C'est magnifique j'adore

0 0
Score : 44

Je rejoins mes camarades plus haut et te félicite, l'idée est vraiment géniale et c'est agréable à lire ! J'attends volontiers tes prochains post !

0 0
Score : 647

C'est pas faux ! Bravo !

1 0
Score : 3714

Merci pour vos encouragements ! Ca fait plaisir !

Je me suis vraiment bien amusé à l'écrire cette petite nouvelle, et je pense que j'en ferai d'autres !

0 -1
Réagir à ce sujet