FR EN
FR EN
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

Les masques [HISTOIRE RP]

Par zraixif 01 Septembre 2019 - 20:34:45

Enfin, l'histoire Llikasettez est terminée... je vais pouvoir me reposer moi...

Attendez, vous êtes déjà là pour entendre une "suite" ?!

Super...oui je suis vraiment content yes...non, attendez! Je rigole, je rigole!

Bien, bon, vous êtes donc ici pour pour lire une histoire, nous allons passer à la présentation de ces personnages, mais avant, faisons un point sur la partie UNE.

L'histoire que je vais vous raconter suit l'histoire de la partie une (PAPA [HISTOIRE RP]) elle suit l'histoire principale et pas les épisodes Bonus (qui ne sont pas encore sortit *hum*), mais ne vous inquiétez pas pour ceux qui ont la flemme de voir la première partie, vous pouvez comprendre la partie Deux car même si elle se passe dans le même univers avec les mêmes personnages, l'histoire que je vais vous raconter ne parle plus du même sujet que la première partie, il y aura certes de très faibles lien mais qui ne sont pa sur importants. Bien maintenant passons à la présentation des personnages.

Zgnasallik-Psycho: Surnommé Psycho, c'est un Zobal, fiancé avec Llikasettez, il est très doué et selon son masque il sera, Peureux, Fou ou plus ou moins "normal", il a eu un passé difficile qui est encore inconnu.

Llikasettez: Fiancée de Psycho, elle est aussi la fille de Killasangz, c'est une jeune éniripsa sensible qui n'hésite pas aider les personnes dans le besoin.

Killasangz: Père Llikasettez, c'est un sram diabolique qui était à la tête du gang le plus dangereux du monde, il a causer une guerre mondiale. Il était le méchant de la Partie une, dans la partie deux il n'a plus beaucoup d'importance car il est s'est sacrifié pour sauver sa fille.

Coffre-Bouffeur: Enutrof comique et frimeur, il adorait boire un coup avec Psycho et Llikasettez. Il est mort durant la guerre, assassiné par Zkilla.

Zkilla: Roublarde, elle était l'assistante de Killasangz avant sa mort, elle a tué Coffre-Bouffeur et a faillit en tuer d'autre grâce à son sens du combat hors du commun.

Sensei-Kz: Pandawa, il voyage dans le monde des douzes en quête de personnes dans le besoin, il travaille dur afin de plus tard devenir, un sage de Pandala. Il est un ami très proche de Llikasettez et Psycho.

Irilys: Jeune Sadida, ancienne amie de Killasangz qui a était manipulée par ce dernier pour créer un poison mortel, elle est une amie proche de Llikasettez et Psycho.

Sangpoursangs: Personnage inconnu, personne ne l'a jamais vu, on sait juste qu'il est un ancien ami de Irilys, Killasangz et Impul-sife et aussi un chef de Bâkmar.

Impul-sife: Personnage inconnu, personne ne l'a jamais vu, on sait seulement qu'il était un ami d'Irilys, Killasangz et Impul-sife et qu'il s'est suicidé à cause de la folie.

Bien, bien haha, ça fait beaucoup n'est ce pas? Bon bon, il y a quelques derniers trucs à dire encore:

-Psycho et Llikasettez travaillent toujours pour Bonta.

-L'histoire étant différente, comme dit, de la partie une, cette fois, c'est Zgnasallik-Psycho le personnage principal.

-Certains personnages seront très peu présent, Coffre-Bouffeur et Killasangz qui étaient important dans la partie une, seront, cette fois, peu présent (ils sont mort aussi :/)

- Contrairement à la partie une, cette fois, chaques masques de Psycho est bel et bien quelqu'un de différent et ne change pas simplement son humeur, il ne peut toujours pas survivre sans masque évidemment, sauf que cette fois, vous pourrez entendre ses "personnalités" lui parlé, lorsque ses masques lui parlent, il n'y a que lui qui les entends (à moins qu'il équipe le masque en question), chacun des masques étant une autre personnes, lorsqu'ils parlent cela sera noté de la sorte:

Psychopathe:
Pleutre:
Classe:

Lorsque Psycho s'équipe d'un masque cela sera donc écrit de la même manière mais avant le Nom Psycho avant. (Dsl si c'est dur à comprendre mais vous verrez c'est simple).

Bien, l'histoire peut donc commencer, à noter que nous sommes 1 an après la guerre, le monde est encore chamboulé et nos personnages ne se sont pas encore entièrement remis des pertes qu'à crée cette guerre:

[à suivre, chapitre I: Démotivation.]

Tout commence à Bonta, Psycho et Llikasettez, rentraient de missions, l'air abattu de ce qu'ils avaient vu. En effet, Amakna n'était plus que tristesse et désolation. Des ruines, des cadavres, des pièges, tout cela gisait sur le sol noir qu'avait engendrait la guerre.

L'éniripsa ainsi que le Zobal avait du aider le château d'Amakna a sauver le peu de choses intactes qu'il restait. Le monde a bien changé, Les zaap son presque tous détruit et les restants son déréglé afin de téléporter l'utilisateur dans des pièges mortels, les villages sont gravement détruit, principalement le Château d'amakna ainsi que son village, qui son interdit au public.

Psycho: *l'air abattu* On est rentré chef..

Chef de l'armée de Bonta: Qu'avez-vous trouvé?

Llikasettez: Des cadavres d'enfants, des bombes et des crânes par centaine...

Chef de l'armée de Bonta: Bon, la routine quoi?

Le chef semblait toujours tout prendre à la légère, depuis qu'il avait eu une augmentation, le malheur de ceux touchés par la guerre ne l'atteignait plus du tout.

Chef de l'armée de Bonta: Psycho, on m'a rapporté que tu avais fait du très bon travail!

Soudain, alors que Psycho s'apprêtait à remercier son chef malgré ses déceptions, une voix dans sa tête l'arrêta net.

(Psychopathe: POUR CHANGER...)

Psycho fut surprit, depuis quelques temps, lorsqu'il équipait un de ses masques, ce n'était plus simplement son caractère qui changeait, mais c'était comme si une autre personne prenait possession de lui, et ce n'était visiblement pas qu'une impression.

Psycho: Qu...qu'as-tu dit?

Le chef ainsi que Llikasettez le regardèrent, ils ne comprenaient pas à qui il parlait.

(Psychopathe: LAISSE TOMBER...LE CHOUCHOU DE BONTA N'A AUCUNE RAISON DE ME PARLER HEIN?)

(Pleutre: S'il vous plaît, arrêtez de vous battre, vous...vous me faite sur peur...)

Sans comprendre ce qui s'était passé, Psycho s'excusa et mit un terme à la discussion avec ses "personnes intérieures". Le chef reprit de plus belles:

Chef de l'armée de Bonta: Nous avons une nouvelle mission pour vous, un groupe de personne se balade depuis la guerre dans les champs du repos, nous n'avons aucune information, mise à part que ce lieu était le premier habitât de Killasangz, nous supposons donc que ce sont des bandits. Vous partez sur le champ pour les champs du repos.

Llikasettez et Psycho: Oui, chef!

Les deux fiancés se rendirent à l'écurie de la milice afin de prendre une bonne dragodinde, une fois le choix fait, il se dirigèrent en direction de la sortie de Bonta, prêt à vivre leur nouvelle mission.

[Une heure plus tard, dans le massif de cania]

Llikasettez: Tu te souviens de Coffre-Bouffeur?

Psycho: Comment l'oublier...c'était le meilleur.

Llikasettez: Il s'est battu pour nous..et il en est mort...

Psycho: Il était honorable.

(Psychopathe: MENTEUR, IL FAISAIT JUSTE ÇA POUR SA PROPRE SURVIE.)

Psycho ne releva pas cette remarque de son masque, il fulmina mais se retint de s'énerver pour ne pas que Llikasettez s'inquiète à nouveau.

Llikasettez: Et Sensei-Kz, grâce à la guerre, les sages ont acceptés de l'entraîner, je suis si heureuse pour lui.

(Psychopathe: ELLE MENT, ELLE EST ÉGOÏSTE, ELLE PRÉFÉRAIT QU'IL NE VOUS AIE JAMAIS QUITTÉ!!)

(Pleutre: Et..et il nous a abandonné...il nous a laisser tous seul...)

Psycho: Bon maintenant sa suffit!!

Llikasettez regarda son fiancé droit dans les yeux, ce dernier ne semblait pas lui prêter attention.

Psycho: Coffre-Bouffeur et Sensei-Kz ne nous ont jamais abandonné vous m'entendez?!

(Psychopathe: TU FAIS PITIÉ, TES AMIS NE T'AIMENT PAS, TU N'AS AUCUNE UTILITÉ EN CE MONDE, SUICIDE-TOI ÇA NOUS FERA DU BIEN!!)

(Pleutre: A..arrêtez de criez s'il vous plaît...)

Psycho: Satané masque tu vas le regretter!

Soudain Psycho s'apprêta a balancer son masque du Psychopathe, mais sa main droite le stoppa, le psychopathe en lui était si fort qu'il réussissait à le contrôler un tant sois peu. Sa main droite le frappa, le gifla, puis l'envoya valser au sol, puis elle attrapa le couteau qu'avait prit Psycho dans sa poche droite.

Llikasettez: Psycho, qu'est ce qui te prends?!

Psycho: Ce..c'est pas moi...!

Soudain la main droite baissa le couteau sous la gorge du Zobal, la pointe était à deux doigt de trancher sa gorge, Psycho luttait avec son autre main.

(Psychopathe: CRÈVE....CRÈVE MAINTENANT!!!!)

[Chapitre II: Folie sanguinaire]

(Psychopathe: T'ES QU'UN MASQUE, COMME NOUS DEUX. ARRÊTE DE TE PRENDRE POUR LE CHEF SA...SE...SA M'ÉNEEEEERVE!!!!!)

Psycho ne comprenait plus vraiment la situation, en quelques minutes tout avait basculé, il se retrouvait avec un couteau dans la main, sous la gorge, à devoir négocier avec lui-même.

Psycho: D'accord...d'accord, calmons-nous. Écoute mon masque, je veux juste que tu comprennes que tu ne peux pas dire du mal des autres, car au fond c'était aussi t'es amis...

Soudain, "Psycho" baissa sa main, son masque du Psychopathe s'était calmé et l'avait laisser se remettre sur ses deux jambes, Psycho pensait avoir trouvé les bons mots, mais ce fût en réalité une silhouette qui attirât l'attention du masque.

(Psychopathe: CE NE SONT PAS MES AMIS....Mais...on en reparlera...)

Tandis que Llikasettez se hâta d'attraper le couteau des mains du Zobal, lui, regarda la silhouette au loin. Il fit une déduction rapide, ce dernier se trouvait proche des champs du repos et semblait cueillir des baies en grande quantité.

Psycho: Voilà donc les bandits...Llikasettez, on y va!

Les deux Bontariens poursuivirent l'étrange personnage, ce dernier les remarqua asser rapidement et courût pour tenter de les semer. Psycho hésita a prendre son masque de pleutre, puis après réflexion évita, il pu entendre grommeller son masque du Psychopathe mais n'y prêta aucunement attention.

Psycho réussit alors à s'aligner avec sa cible, il utilisa le sort "reuche" puis arriva directement à son corp à corp. Sa cible tomba au sol, Psycho s'apprêtait à soulever son visage lorsqu'il aperçut d'autres silhouettes le regarder comme si il n'était pas le bienvenue, soudain l'une des silhouettes s'exclama.

???: Un adulte, un Bontariens en plus! ATTRAPEZ-LE!

Tous, se jettèrent sur Psycho, ils avaient beau être une vingtaine, Psycho ne ressentait rien. Il comprit alors que ce n'était pas des bandits qui habitaient ce champ du repos mais des orphelins.

Psycho tenta de leur parler, ils ne semblaient guère ouvert à la discussion, soudain leur chef les arrêta d'un lever de main. Il était asser petit, couvert d'entailles au bras et surtout, il portait un étrange masque, un masque en bois brun verdâtre, coloré avec de la vieille peinture.

Jym: Je me nomme Jym, je suis le chef de cette tribu. QUE VEUX-TU ÉTRANGER!?

Llikasettez arriva derrière, à bout de souffle elle réussit pourtant à répondre au jeune chef.

Llikasettez: Nous sommes de Bonta, nous venons vous ai...

Jym: Nous ne voulons pas de votre aide, tout cela c'est de votre faute!

Llikasettez recula, jamais un enfant de cet âge n'avait autant eu de cran envers elle, elle resta figée puis chercha à obtenir des réponses.

Llikasettez: Pourquoi cela?

Jym: Nous sommes des orphelins, la Grande guerre à tué nos parents, alors nous nous sommes réfugiés ici.

Llikasettez: Vous ne pouvez pas vivre tout seul, laisse-nous vous aider, nous sommes les gentils dans l'histoire!

Soudain le visage de Jym s'assombrit, il serra les poings, regarda les autres enfants qui fixaient les deux Bontariens avec un regard meurtrier, puis il reprit:

Jym: ...Certains ont perdu leur parents à cause de Bontariens. Vous êtes tous autant horrible, vous n'avez même pas cherchez à protéger la population, vous avez tué tout ceux qui vous semblaient hostiles!!

En effet, Bonta avait elle aussi fait de nombreuses victimes innocentes durant la guerre. Erreur, stress, peur...etc il y a plusieurs raisons pour lesquelles Bonta a tué des personnes qui n'avaient rien fait.

Llikasettez: Je sais que la guerre vous a bouleversé, mais laissez-nous vous aider, si vous ne voulez pas d'aide sociale, alors laissez-nous vous procurez une aide physique!

Jym resta perplexe, il regardait Psycho droit dans les yeux avec doute.

Llikasettez: Mon fiancé ne s'approchera pas, quand à moi, je suis une éniripsa, je ne vous ferais aucun mal!

Jym: C'est d'accord...

Llikasettez souria, elle était heureuse de pouvoir aider des enfants. Chacun passa vers l'éniripsa pour se soigner de toutes sortes de douleurs. En faisant ça elle pensait à Irilys, son amie Sadida aux cheveux rouge, elle aussi aimerait aider des enfants...

Llikasettez: Hey toi, quelle est ta classe? Féca, Iop, Cra?

Enfant Éniripsa: Je suis une éniripsa...

Llikasettez observa la fille attentivement, elle regardait les moindres détails, quand soudain quelque chose l'arrêta.

Llikasettez: Tes ailes d'éniripsa n'ont pas encore poussées?

Enfant Éniripsa: On m'a kidnappé pendant la guerre...et on me les a arraché..

Llikasettez fit un bond en arrière, elle regarda avec crainte son fiancé qui semblait tout autant choqué d'une telle violence.

(Psychopathe: CE DOIT ÊTRE AGRÉABLE D'ARRACHER DES AILES D'ÉNIRIPSA)

Psycho: Pauvre (censuré).

Le masque du Psychopathe ricana. Llikasettez se remit alors du choc et demanda avec inquiétude:

Llikasettez: Qui d'autre ici à perdu des membres de son corp?

Avec effroi elle constata que seul Jym était encore en un morceau. Des jambes, des bras, des oreilles, des yeux...etc, tous, avaient perdu quelque chose. Soudain, Psycho sortit froidement du silence.

Psycho: Et toi, Jym le Zobal, c'est quoi ce masque hein? Un masque de Psychopathe fait maison?

Jym: Contrairement à toi, mon masque sert juste à cacher mon visage, il n'a aucune magie...je ne suis pas un Zobal.

Jym retira son masque, en dessous, se cachait un visage couvert de cicatrices gigantesque. Des cicatrices comme Llikasettez n'en avait jamais vu, c'était l'œuvre de pièges de Killasangz.

Jym: J'ai tellement honte, je suis moche, impur, indigne d'être chef de ma tribu avec un tel visage.

Malgré les interdictions de sa fiancée, Psycho s'approcha des enfants, il vint devant Jym, le regarda d'en haut puis se baissa à sa hauteur et prit son visage dans ses mains.

Psycho: Tes cicatrices ne font pas de toi quelqu'un d'impurs, tu acceptes la lourde tâche d'être chef, et ça, c'est noble. Enlève ce masque tu n'en as pas besoin, tu es très beau comme ça.

Jym regarda Psycho avec surprise, il lâcha son masque puis prit le Zobal dans ses bras, il pleura à chaudes larmes. Llikasettez les rejoint et les prit, elle aussi, dans ses bras. Puis tout les enfants firent de même.

Psycho: Ne vous inquiétez pas, je sais ce que c'est d'avoir perdu sa famille, mais en vous trouvant vous en avez formé une nouvelle, moi aussi j'ai vécu ça...

Llikasettez le regarda d'un air complice puis lui sourit.

Psycho: ...Nous ne vous chasserons pas et vous ne serez pas obligé d'aller en famille d'accueil...

Jym: Merci monsieur, au nom de toute ma tribu, vous nous avez sauvés...

Soudain, la discussion fut coupée par un cri d'enfant abominable, un cri de douleur terrible qui se fit entendre dans toute la forêt, un bruit métallique de mécanisme s'était fait lui aussi entendre.

Psycho et Llikasettez Se rendirent sur les lieux, ils aperçurent une jeune fille, la jambe en sang, coincée dans un piège. Psycho se jetta sur le piège pour la libérer mais il fut coupée dans son élan.

Zkilla: Plus un geste.

Il ressentit un mélange de peur et de haine, ses masques semblaient reprendre le contrôle, il se prit la tête entre les mains, des cris affreux se faisaient entendre dans sa tête.

(Psychopathe: E...ELLE!!!!)

[Chapitre III, Retrouvaille ensanglantée]

Zkilla se tenait devant le Zobal, son gang la suivait de près. Elle avait beaucoup changé depuis la mort de son chef, plus violente, plus déterminée, plus...mortelle.

Llikasettez: Toi, que fais-tu là?!

Zkilla: J'ai simplement repris les affaires, maintenant c'est moi là chef et vous allez souffrir.

Psycho ressentait une haine gigantesque, mais elle semblait petite à coter de celle de son masque du Psychopathe.

Psycho: C'est parce qu'elle a tué Coffre-Bouffeur que tu es énervé?

(Psychopathe: NON JE M'EN FICHE DE LUI... NON..NON C'EST ELLE, ELLE M'A MENÉ EN BOURRIQUE, TOUJOURS À FAIRE LA MALIGNE EN COMBAT...!!! JE VEUX SENTIR SON SANG COULER SUR NOTRE PEAU, SA TÊTE S'ARRACHER..JE VEUX..JE VEUX ME VENGEEEEER?!¿!?¡?)

Psycho recula, son masque du Psychopathe était hors de contrôle, il répétait des petits: "Ils ne peuvent pas te comprendre..." en permanence. Psycho se rendait bien compte que son masque du Psychopathe était le seul à pouvoir battre la roublarde, c'était justement dans les crises de son masque que ce dernier était fort, mais il hésitait, c'était très...trop risqué.

Psycho: Je vais te faire payer d'avoir oser tuer mon ami!

Zkilla: Trop triste...

Le Zobal s'élança sur la roublarde, sous le regard de ses masques qui s'affolaient.

(Pleutre: Je veux partir...pitié...)

(Psychopathe: CO...COMMENT OSE-TU ?¿?¿ C'EST MOI QUI DEVRAIS LA TUER!!!! JE SUIS LE PLUS FORT!!!!)

Psycho ignora les commentaires de ses masques lorsque soudain alors qu'il venait d'esquiver un pulsar de la roublarde ennemie, il se mangea un uppercut de son propre poing, le coup lui fit perdre son masque, sa main prit alors le masque du Psychopathe puis l'équipa.

Psycho Psychopathe: ENFIN....ENFIIIIIN!!!

(Classe: Non arrête, tu vas tous nous tuer!)

Psycho Psychopathe: J'ai...tellement...TELLEMENT HÂTE... de boire ton saaang....oh...ouais...héhéhéhéhé...HEHEHEHEHEHEHEAHAHAHAHAHAHAAH!!!

Psycho s'élança à nouveau sur la roublarde, il était beaucoup plus fort et violent, il dégaina un long couteau puis coupa lègerement Le Bras de Zkilla.

Psycho Psychopathe: *léchant la lame* oui..continue...continue....!!!

Alors que Psycho léchait son arme, Llikasettez vint placer une droite sur le Zobal. Psycho se retourna furax, prêt à tuer l'éniripsa, soudain, il se prit un boomerang perfide en plein dans le crâne, le coup fit tomber le masque. Le pleutre profita pour attraper son masque et l'équiper.

Psycho Pleutre: C'est pas tout ça, mais j'ai une glace dans le four hum...à+

Llikasettez: Une glace dans le...?

A peine Llikasettez eu le temp de parler que Psycho était partit se cacher très loin. Zkilla Profita de l'occasion pour s'approcher du groupe d'enfant, elle en attrapa deux ou trois, mit à terre Llikasettez, puis emporta tout le monde.

[Un peu plus loin au même moment]

(Classe: Arrêtez, vous allez tout faire rater!)

(Psychopathe: SI TU NOUS AVAIS LAISSER FAIRE DIRECTEMENT ON EN SERAIT PAS LÀ)

Psycho Pleutre: Arrêtez s'il vous plaît...

(Classe: Tout est de ta faute Psychopathe, tu n'en fais qu'à ta tête!)

(Psychopathe: QU..QUE, MOI ?! MAIS REGARDES-TOI, TU TE PRENDS POUR NOTRE CHEF, T'ES RIDICULE J'AIMERAIS TELLEMENT TE TUER, T'ÉLIMINER POUR TOUJOURS!!!)

(Classe: Sur ce point nous sommes d'accord, je préférais ne plus te voir, vraiment!!)

Psycho Pleutre: Les gars je...

Le pauvre Pleutre se faisait couper la parole, personne née l'écoutait. Soudain, il réussit à les faire taire puis pu leur dire:

Psycho Pleutre: Ils sont partit avec les orphelins et Llikasettez...

Après ce message, Le masque de Classe Fulmina, il bouillit sur place et cracha toute sa haine envers ses masques.

(Classe: EH BAH BRAVO! VOUS AVEZ TOUT FAIT FOIRER!!!)

(Psychopathe: JE VAIS TE FAIRE RAVALER TES PAROLES TOI!!)

Soudain le Pleutre échangea, sans qu'on le lui ordonne, son masque avec celui de classe, Psycho retrouva son calme habituel, puis analysa la situation. Des empreintes, des morceaux de tissus, des crottes de dragodindes, il en était sur, Zkilla était partit vers Brâkmar.

(Psychopathe: Partons on s'en fiche d'eux)

Psycho: Je sais où ils sont et on y va.

(Psychopathe: Tes crétins d'amis ne valent pas cette peine!)

Psycho: Bon tu sais quoi, Le masque du Pleutre va décider pour nous.

[Chapitre IX, Les choix du coeur]

(Pleutre: Je..je...)

(Psychopathe: Allez c'est pas compliqué non?!)

Psycho attendait une réponse claire de son masque du Pleutre, ce dernier fuyait la discussion comme toujours, chose qui, agaçait fortement Psycho.

Psycho: ALLEZ, PARLE ESPÈCE DE CRÉTIN DE MASQUE POURRIT QUI FLIPPE POUR TOUT ET POUR RIEN!!

(Pleutre: ...C'est pas ma faute si vous êtes incapable de vous comprendre!! ...Je sais très bien que je suis de trop...j'aurais mieux fait de ne jamais exister..)

Psycho eu un pincement au cœur, il remarquait avec tristesse que sur ce coup il avait était encore plus violent que son masque du Psychopathe. Il s'allongea contre un rocher puis alluma un feu le temp que la nuit passe, soudain, sa montre/talkie-walkie vibra.

Psycho: Lli..Llikasettez...?

Llikasettez: Psycho c'est moi, on a besoin de ton aide, Zkilla nous force à travailler, j'essaie de soigner des orphelins en douce mais...c'est compliqué...

Psycho: Désolé Llikasettez...je ne viendrai pas..

Llikasettez: Que..mais pourquoi???

Psycho: Je suis incapable de gérer mes masques...un raté...c'est tout ce que je suis...

Llikasettez: Masque de classe...

Psycho écarquilla les yeux, Llikasettez s'adressait bel et bien au masque de classe et pas à Psycho.

Llikasettez: Psycho est mort il y a longtemp...je le sais bien, lorsqu'un Zobal équipe un masque, sa véritable personnalité meurt à jamais...

Le Zobal esquissa un triste sourire, il s'en voulait mais ne savait pas pour quelle raison. Llikasettez reprit:

Llikasettez: ...Mais ce n'est pas Psycho que j'aime, mais les vraies personnes à qui je parle, c'est à dire vous, les masques... je n'ai jamais douter de toi Masque de classe, tu as toujours su Comment te comporter avec tes frères masques!

Psycho: L'un me déteste et l'autre me fuit...

Llikasettez: lorsqu'on s'est connu, tu étais en mille morceaux au sol, un Masque cassé et inutile. Ce jour-là, c'était le Masque du Psychopathe qui vous maintenez encore en vie, c'était lui sur le visage de Psycho...ce Masque à toujours eu beaucoup de contrôle sur son corp, il aurait pu s'enlever et ainsi tous vous tuer, mais il ne l'a pas fait...

Psycho regarda les étoiles, il soupira puis esquissa à nouveau un léger sourir, Llikasettez lui redonnait confiance en lui.

Llikasettez: Tu ne peux pas tout gérer seul c'est normal, si ils ne te comprennent pas alors à toi de les comprendre...et souviens toi Masque de classe, Le nouveau Psycho n'est rien sans vous trois...et c'est le nouveau Psycho, que j'aime.

La montre s'arrêta soudainement, Psycho n'y prêta pas attention, il versa de l'eau sur son feu, écrasa les restes de braises puis attrapa ses affaires et partit pour Brâkmar.

[Deux heures plus tard, sur la route vers Brâkmar]

Psycho marchait fièrement dans la nuit, il tenait son sac à dos dans les mains et regardait droit devant lui. Les arbres perdaient leurs feuilles, les chauves-souris s'énervaient haut dans le ciel.

(Psychopathe: J'espère que tu vas t'écraser contre un rocher pointu et qu'il va t'embrocher...)

(Pleutre: Oui, moi aussi j'espère...)

Psycho était blessé par la remarque de son Masque du Pleutre, c'était la première fois qu'il s'énervait contre lui.

Psycho: Les amis, je suis désolé de m'être comporté comme ça...

(Psychopathe et Pleutre: Quoi?!)

Psycho: Je...je suis un Masque comme vous, j'aurais dû vous respecter et pas vous traiter comme si vous êtiez inférieur...

(Pleutre: Je..moi aussi...je suis...enfin...)

Le Masque du Pleutre fut coupé par le Masque du Psychopathe, celui-ci semblait totalement différent, un semblant de timide paraissait dans sa voix)

(Psychopathe: Je..je suis déso...)

*BANG*

Psycho s'écroula au sol, il s'était approché de Brâkmar sans même s'en rendre compte. Un espion de Zkilla l'avait repéré puis assommer, l'espion traîna le Zobal jusqu'à une grotte qui menait vers un lieu inconnu.

[Chapitre X, Tout est dans la tête]

Psycho se réveilla dans ce qui lui semblait être un repaire. Il constata rapidement qu'il n'était pas seul, en effet, Llikasettez ainsi que les orphelins se trouvaient non loin de lui. Il remarqua aussi la présence de Zkilla ainsi que son gang.

Zkilla: Permet-moi de te dire que tu étais de loin le plus simple à battre, Psycho...

(Psychopathe: Comme je la hais....!)

Psycho se sentit rassuré d'entendre ses masques, bien que son mal de crâne lui empêchait de se souvenir correctement de sa discussion avec eux, il savait qu'elle avait eu une "bonne" fin.

Psycho: Zkilla, pourquoi continuer tes crimes hein?

Zkilla: Depuis la mort de Killasangz, j'ai étudié le poison d'Irilys...je l'ai amélioré et j'en ai fait un puissant liquide capable de rendre quiconque surpuissant en une seule cuillerée...

Psycho analysa ce qui l'entourait, il constata au loin un étrange conteneur en verre remplit d'un liquide jaune verdâtre émettant d'énormes bulles, il comprit rapidement que c'était de ça que parlait Zkilla.

Zkilla: *sautant au dessus du conteneur* En utilisant ces orphelins ainsi que ta fiancée...j'ai pu le terminer bien rapidement. Tu vas pouvoir le constater maintenant...! *saisissant une cuillère* Juste quelques gouttes...

*PLOUF*

Tout le monde esquissa alors un sourire de terreur, Zkilla avait chuté dans le conteneur et en avait bu, sans le vouloir, plusieurs gorgées.

Bandit: LA CHEF EST TOMBÉE, FUYEZ POUR VOTRE VIE!!

Le gang détala comme des lapins, Llikasettez fit évacuer les orphelins puis s'approcha de Psycho, qui regardait le conteneur, pour le faire évacuer à son tour.

Llikasettez: On peut fuir, alors faisons-le!

Psycho: Non, regarde bien...

Le sol se mit à trembler, le repaire était au bord de l'effondrement tandis qu'un monstre dix fois plus gros que le meulou sortit subitement du conteneur, Zkilla était un monstre assoiffé de sang et de violence.

Llikasettez: *tétanisée* Oh..oh non!

Psycho: Ne t'inquiète pas.

Psycho prit ses masques dans les mains puis se mit à leur parler tout en ignorant Zkilla:

Psycho: Si nous devons mourir, alors... nous mourrons ensemble...

(Psychopathe: Parle pour toi!)

Psycho se mangea alors une droite, de son propre poing. Le coup lui fit tomber son masque, celui qui l'avait frappé n'était autre que le masque du Psychopathe qui avait à peine réussit à prendre le contrôle de son bras et avait réussi à équiper son masque.

Psycho Psychopathe: Moi...moi je ne compte pas mourir..haha...je..JE SUIS PAS COMME VOUS....je veux seulement me venger...de l'humiliation qu'elle m'a causé..... je veux boire son sang...m'y noyer dedans!! JE VEUX SA TÊTE COMME NOUVEAU MASQUE!!

(Masque de Classe: T'es un malade! Je..je pensais que tu avais changé...MAIS COMME TOUJOURS TU N'EN FAIS QU'À TA TÊTE!)

Psycho Psychopathe: Je..je vais la tuer puis...puis je jetterais ton masque dans un feu...ET JE N'AURAIS PLUS JAMAIS À TE SUPP...

*CRACK*

Zkilla avait profité de l'inattention du Psychopathe pour lui décocher une droite de son poing gargantuesque, le choc brisa le masque du Psychopathe en milles morceaux puis fit tomber le Masque de Classe sur le visage du Zobal.

Psycho: Oh...oh non...Psychopathe...tout..tout va bien?!

Évidemment il n'eut aucune réponse. Llikasettez s'approcha des débris du masque et tenta de les réparer, mais sans succès.

Psycho: Tu...tu vas payer pour avoir tuer mon frère!!

Z?il?a: Ce....c'est....toi...qui...mourir....

Psycho se jetta sur Zkilla, cette dernière balança un coup de pied dans sa direction mais le manqua...et pourtant...

*CRACK*

Psycho et Llikasettez: *surpris* NON...!!

Le coup de pied avait frappé le masque du Pleutre en son centre, le choc le détruisit complètement. Psycho tomba au sol, il s'agenouilla devant les débris des masques et pleura à chaudes larmes.

Psycho: Mes...mes frères...je...

Llikasettez: PSYCHO ATTENTION!!

*CRACK*

Psycho fut envoyer valsé dix mètres plus loin, sous le choc du coup de poing de Zkilla, son dernier masque se brisa à son tour. Llikasettez se jetta sur lui et le prit dans ses bras en pleurant de toutes ses larmes.

Llikasettez: Psycho...non..je..je t'en prie ne m'abandonne pas..je t'aime, je ne peux pas vivre sans toi....je t'en supplie bats-toi pour rester en vie...tu...tu es la personne la plus importante de ma vie je t'en prie ne meurt pas....Psycho...je t'aime...pitié....

Zkilla s'approcha à grand pas de l'éniripsa, pourtant, Llikasettez n'y pretta aucunement attention.

[Au même moment, dans la tête de Psycho]

Un étrange être se réveilla, il était bleus avec un corp remplit de lignes de diverses couleurs, sa tête ressemblait à celle du masque de classe. En effet, il s'agissait de lui.

Le masque de classe marcha durant plusieurs longues minutes dans le vide et vaste monde qui l'entourait, soudain, comme par magie, une scène apparut devant lui.

Une salle de gym, remplit de personnes qui organisaient un match de foot. Le masque de classe regarda directement un étrange personnage qui se tenait en défense, bien à l'écart des autres. Le masque comprit rapidement qu'il s'agissait du Pleutre. Le Pleutre passa, sans comprendre Comment, au rôle de gardien de but. Le tireur ennemi s'approcha, le Pleutre se mit en boule et laissât la balle rentrer sans difficulté dans son goal.

Ses coéquipiers s'approchèrent de lui et lancèrent de violentes insulte du genre: "Va crever sous un pont", "T'es toujours un sâle lâche...dommage que se soit pa soit ta vie que tu lâche!" Ou encore "Tu es la plus grosse erreur qui existe en ce monde". Ses collègues prirent alors des cailloux qui se trouvaient dans un bac à fleur, puis les jettèrent sur le pauvre Pleutre qui pleurait à chaudes larmes et ne tenta aucunement de se défendre. Le masque de Classe, en voyant toute cette violence, tenta de s'interposer pour arrêter les tireurs de cailloux, mais en s'approchant, la scène disparut.

Le masque de Classe marcha une bonne demi-heure, il entendait des pleurs ainsi que des cris de détresse, il comprit rapidement que c'était à nouveau le Pleutre. Soudain, il aperçut ce dernier, il était en boule à une dizaine de mètres de lui, Le masque de classe s'approcha.

Pleutre: Recule...!

Classe: Non...attend...je suis ton ami!

Pleutre: Je n'ai pas d'amis...personne ne peut m'aimer...je suis un bon à rien...

Classe: Arrête ce n'était qu'un match...

Pleutre: Ils ont raison...je..j'aurais mieux fait de ne jamais exister...de mourir....

Classe: Non arrête, ne dis pas ça!

Pleutre: Je..je devrais me suicider...ça ferais du bien à tout le monde...je ne suis qu'un déchet pour ce monde, un boulet...

À ses mots, le masque de Classe éclata en sanglot. Le masque du Pleutre se releva et regarda le masque de Classe sans trop comprendre ce qui se passait.

Classe: Ce..c'est moi le raté ici...vous êtes tous les deux tellement cool avec le Psychopathe..moi je sais même pas remplir mon rôle de stabilisateur...je suis inutile...

Le Pleutre changea de caractère, il s'approcha du Masque de Classe, puis lui sècha ses larmes, puis il dit:

Pleutre: Non, non tu n'est pas inutile...car tu es mon frère...et que mes frères sont les meilleures personnes en ce monde! Tu..tu as raison, nous ne somme se peut-être pas parfait...mais qu'importe...car je t'aime...

Le Pleutre prit le masque de classe dans ses bras, le serra fortement. Tout deux s'enlacèrent l'un contre l'autre, comme une vraie famille.

[Chapitre IX: Suicide amicale]

Le masque de classe s'effrita dans les mains du Pleutre, il disparut en laissant son ami seul.

Le masque de Classe se reforma en une personne. Il n'était plus avec le Pleutre, il se trouvait ailleurs.

Le lieu où se trouvait le masque de Classe était rouge sang, vide. On entendait au loin des bruits de cri, de coups, mais surtout, une impression de haine, de violence et de souffrance horrible.

Masque de classe marcha pendant une bonne dizaine de Minutes, puis il tomba à nouveau sur cette étrange salle de gym. Cette fois-ci bien différente, elle était rouge, vitres cassées, et cette fois seul une personne attirait l'attention...logique il était quasiment seul sur le terrain.

Le masque de Classe comprit de lui-même qu'il s'agissait du Psychopathe. Il était au centre du but, seul, ses coéquipiers semblaient effrayés.

Psychopathe: Il..il faut toujours tout faire tout seul dans ce monde de crevards....

Le tireur ennemi avança lentement avec le ballon. Psychopathe observa droit dans les yeux son adversaire, regard froid de tueur, ce dernier fit sursauter le tireur adverse. Il réussit néanmoins à tirer, malheureusement, la balle partit droit sur le Psychopathe.

*VLAN*

Il se la prit droit dans les côtes. Le coup le fit tomber au sol, se tenant au sol, il ne dit rien.

Tireur ennemi: Je...je suis désolé...!

Psychopathe releva son visage, il fixa directement l'ennemi. Le Psychopathe se mit à trembler, il serra ses poings et prit son visage dans ses mains et se mit à hurler de toutes ses forces.

Coéquipier: Pi...pitié calme-toi..!!

Le Psychopathe s'éjecta sur l'adversaire. Il planta son poing droit dans le corp de l'ennemi, il le sortit avec difficulté en réussissant à prendre quelque chose, Masque de Classe observa avec difficulté.

Classe: *dégouté* Ce...c'est son...son cœur ?!

Tout le monde recula. Le Psychopathe déchira en milles morceaux le cœur de sa victime, une fois terminé, il se jetta sur le reste de la foule. La lumière fut coupée, une fois rallumée, il ne restait que le Psychopathe avec une vingtaine de cadavres au sol, se vidant de leur sang.

Classe: T'ES UN MALADE!

Le Psychopathe se retourna, se jetta sur le masque de Classe, puis tout disparût à nouveau.

Le masque de Classe se releva puis se remit en marche. Des cris horribles retentissaient de plus en plus fort, il entendait aussi des "C'est pas toi, c'est eux." au loin.

Après des heures de marche, il arriva devant le Psychopathe. Il se tenait en boule par terre, se balançant de droite à gauche, tenant un reste de cœur dans sa bouche.

Classe: Toi...

Le Psychopathe se releva d'un bond, se retourna, puis après analyse, fit un bond en arrière en se saisissant son visage dans ses mains. Il regarda au sol.

Psychopathe: Non..non pitié... TOUT MAIS PAS TOI...!!! Je..non...même ici..haha..même ici...t'es..t'es toujours là...!! J'en..j'en peux plus...pitié...PITÉ..!! J'EN PEUX PLUS DE TOI...JE VEUX MOURIR...JE VEUX TE VOIR MOURIR...AAAAAAAAAAH..!!!!

Le Psychopathe se jetta sur le masque de Classe, ce dernier ne put esquiver, il fut envoyer valser trente mètres plus loin.

Psychopathe: Haha...enfin..ENFIN.... J'vais prendre le contrôle de ce foutu corp de (censuré) puis...puis je tuerais Zkilla...puis Llikasettez....haha...ENFIN....je boirais leur sang...puis..PUIS PUIS PUIS....PUIS J'IRAIS TUER IRILYS....PUIS SENSEI-KZ...PUIS TOUT LE MONDE OUI OUIIII!!!

Le masque de Classe se releva, il tenta de placer un uppercut mais le Psychopathe esquiva et lui plaça une droite direct dans les côtes, le coup fût si fort que le masque de classe tomba au sol en vomissant.

Psychopathe: J'en peux plus de ton existence...pitié j'en peux plus...chaque jour j'ai envie de mourir en t'entendant, envie de saisir une lame et de te...non de nous planter....je te hais...je te hais tellement....

Classe: Pourtant...

Le masque de Classe se releva avec peine, il souffrait mais tentait de l'oublier.

Classe: Psychopathe...je...je sais que je suis parfois dur mais..

Psychopathe: Non..non t'excuses pas pitié...CE...ÇA M'ÉNERVE...!!!!

Le Psychopathe éjecta le masque de Classe, il le laissa volontairement en vie afin de savoir comment il allait réagir.

Classe: Quand on s'est connu...je..je ne connaissais pas le Pleutre...j'étais toujours dans cette tribu Zobal...et..et c'est toi qui a scellé mon destin...

[Il y a fort longtemp, sur l'île d'Orado]

Psycho: Salut Tim...

Tim: Salut Psycho...alors qu'est ce que sa fait de perdre son existence?

Psycho: Je n'ai pas perdu mon existence...tu t'adresses au masque de Classe souviens-toi...

Tim: Pfff..laisse tomber, t'es un masque minable et inutile...regarde-nous avec nos masque de pleutres!

Psycho:...

Nous sommes dans le passé, à cette époque Psycho n'a encore qu'un masque, celui de Classe. Il est dans une tribu Zobal qui ne l'apprécie pas, chaque soir, Psycho sert de Poutch à la tribu, ou encore de passe-temp, il lui font subir toute sorte de blessure..Brûlures, Poison, Faim, Fatigue..etc

Après avoir réfléchis, il en vient à la conclusion qu'il lui faut un masque du Pleutre, afin de fuir. Il se rend alors à une réserve de la tribu.

Psycho: Y a pas de masque ici...

???: Y A MOI.

En effet, une voix s'adressait à lui. Une ambiance très pesante se faisait sentir. Psycho ne connaissait rien des masques Zobal, mais il fût une découverte impressionnante, il n'y avait pas que deux masques différent.

Psycho: Tu n'est pas un masque de Pleutre..tu es rouge..

???: TU A L'AIR...TRISTE...POURQUOI?!

Psycho: Ça fait une semaine que j'ai pas manger...

???: TA TRIBU M'A ENFERMÉ ICI...ET TOI ILS TE FONT SOUFFRIR...FAISONS ÉQUIPE..!!!

Psycho: Je...je veux juste mourir, mais j'ai trop peur de la souffrance...seul un masque du Pleutre peut oser se suicider pour fuir ses problèmes...

???: TU TE TROMPES....MOI J'EN SUIS CAPABLE..!!

Psycho: Vrai..vraiment...?

???: OUI...FAISONS SIMPLEMENT...UN SUICIDE AMICAL..!!

Psycho ignorait qu'il s'agissait d'un masque du Psychopathe...alors forcément il l'équipa, il sentit une souffrance horrible en lui, perdit contrôle de son corp et frappa un bon coup dans la réserve qui tomba en ruine...il se releva et dit avec joie:

Psycho Psychopathe: MAIS AVANT...J'AI UNE TRIBU À ÉLIMINER...

Vous connaissez maintenant le passé de Psycho, il a tué toute sa tribu...Adulte, Vieux, Enfants...puis il s'est nourrit durant deux mois des cadavres de sa tribu... puis il est partit de cette île, s'est dirigé à Bonta ou un groupe de Bandit l'a attaqué et à détruit son masque de Classe, il a tenté de se suicider mais une Éniripsa du nom de Llikasettez lui a sauvé la vie...


[De retour dans le présent, toujours dans la tête de Psycho]

Classe: ...Tu..tu m'as sauvé la vie...même si tu l'as fait à ta manière...

Le Psychopathe s'écroula en fondant en larme

Psychopathe: J'ai..j'ai si mal...je t'en supplie pars...je veux mourir avec ce monde de raté....

Classe: Si..si tu veux...

Le masque de Classe partit, soudain, quelqu'un lui saisit Le bras. Le Psychopathe se tenait à lui.

Psychopathe: Mais...mais on doit tous se battre ensemble si on veut arracher la tête de cette roublarde...

Classe: ...Oui.

Le sol se mit à trembler. Psycho prit Le masque de Classe dans ses bras, soudain, Le Pleutre apparût a son tour et prit part au câlin.

Classe: Les gars, faisons le pour Llikasettez, celle qui a toujours cru en nous.

Pleutre Psychopathe: Oui!

*CRACK*

Le monde autour d'eux se brisa, ils entendèrent des cris ressemblant à ceux de Llikasettez.

[De retour dans le repaire]

La où plusieurs heures s'étaient déroulées dans la tête de Psycho, en dehors, seule quelques secondes avaient passées.

Llikasettez: Psy..Psycho..?!

Le Zobal se releva, sans masque, il serra les poings puis hurla de toutes ses forces. Il se jetta sur Zkilla en utilisant reushe, puis plaça une Boliche et prit à nouveau la distance en se servant d'appui.

Llikasettez: Comment peut-il vivre sans ses masques et les utiliser tous en même temp?!

Le Zobal attaquait à distance la Roublarde monstrueuse, puis retourna à son corp-à-corp puis frappa de toutes ses forces sur son crâne, puis il sortit sa lame et partit la logeait directement dans le coeur de Zkilla.

Zkilla: *crachant du sang* N...NON..!!

Psycho: Cette fois c'est terminé...

Zkilla s'écroula en perdant son sang abondamment, puis ce fut au tour du Zobal de s'écrouler. Sa fiancée se jetta sur lui sans se soucier de la Roublarde. Elle pleura à chaudes larmes, embrassait son fiancé

Llikasettez: Non..Psycho je t'en supplie, pas encore...! Depuis que je t'ai connu..tu..tu as changé ma vie...je suis si heureuse avec toi...je t'en prie, tu es l'amour de ma vie ne me laisse pas seule..je..je t'aime Psycho...ne m'abandonne pas...

Elle plaça son oreille sur sa poitrine...


...mais il n'y avait plus de rythme cardiaque.





Ce jour-là, Zkilla ainsi que Psycho sont mort... Cette journée à changé le monde:

-Les orphelins ont un nouveau foyé où ils vivent tous ensemble en compagnie d'Irilys.

-Brâkmar est au bord de l'effondrement à cause de la perte d'un deuxième membre important de leur cité (Killasangz puis Zkilla)

-Le gang de Zkilla n'existe plus, ils sont tours mort, assasinés, suicidés ou encore guillotinés.

-Llikasettez a était promue sous-chef de Bonta... pourtant, après la mort de son fiancé, elle a disparut avec les restes des masques.




[Quelque part dans le monde]

Sensei-Kz: Le monde va mieux.

Irilys: Oui...mais je suis triste que mes deux amis aient disparu...

Sensei-Kz: Je suis là moi haha..!

Irilys: Oh je sais, je ne pourrais pas vivre sans mon mari tu le sais bien!

Sensei-Kz: Hey le mariage est prévu dans une semaine haha!

Irilys: Oui..malheureusement hihi..!

Sensei-Kz: Toi alors... héhé impatiente..!

Irilys: Sensei-Kz...tu sais, j'espère que Llikasettez va bien...je la considère comme ma fille...

Sensei-Kz: Je suis sûr qu'elle va bien.. en parlant de fille, allons nous occuper de la nôtre..! Tu viens..?

Irilys regarda au loin puis se retourna en regardant son mari.

Irilys: J'arrive!





[FIN?]






[Chapitre ??? : ???]

Bien après le mariage d'Irilys, Brâkmar s'effondra. Plus aucun Brâkmarien n'était en vie... sauf un soldat étrange.

Ce soldat se tenait devant une grotte tout aussi étrange que lui, proche de Bonta. En s'approchant il vit du sang, du vieux de plusieurs années et du sang encore chaud.

???: Y a quelqu'un..?

Il s'enfonça dans la grotte sans se soucier des traces de sang, il arriva dans une grande salle remplie marques rouges comme..comme du sang.

???: C'était donc là que tu te cachais...

Il vit rapidement deux cadavres, Un Sensei Panda ainsi qu'une Sadida à la chevelure rouge.

???: Si j'avais su...

Il regarda alors l'auteur de cet acte, il constata qu'il s'agissait d'une Éniripsa grâce à ses ailes. Elle portait un masque, un assemblage entre trois masques brisés différent ainsi que beaucoup de scotch. L'éniripsa semblait complètement folle, partagé entre la peur, la haine et la neutralité.

???: Tu te nommes Llikasettez...c'est ça?

L¿ik?set?ez: Qu...qui es-tu....

???: Un ami ne t'inquiètes pas...je connais tout de toi, tu as accepté de vivre avec ce masque qui te fait énormément souffrir, tu as tellement mal...tout ça pour essayer de parler à ton mari défunt...

?li¿ase?tez: J'y..j'y arri..verais...

???: Haha...non..tu n'y arriveras pas... mais je peux t'aider, je suis de Brâkmar...ou ce qu'il en reste...

Ll¿kas?tte?: Tu..TU ES DES LEURS..!!!!

???: Calmes-toi...c'est de la faute de Bonta...ils t'ont fait travailler pour eux...ils t'ont fait réparer LEURS bêtises...tu n'as jamais eu de reconnaissance...c'est affligeant...vraiment..

Ll¿ka?ettez: Je...je veux me...me..ven...

???: ...Te venger, moi aussi. Je suis venu ici pour ça... ensemble, nous pouvons faire bien plus, nous pouvons supprimer l'humanité.

L¿ik?se?tez: O..oui...je veux..JE VEUX LES VOIR TOUS MORT!!!

???: Hahahaha...j'aime cet état d'esprit.. alors tu me rejoins? *tend sa main* Nous allons faire de grandes choses.

?lik¿set?e¿: *saisis sa main* O..oui...OUI....!!!

???: Allez partenaire...oh au fait ou sont mes manières, j'ai oublier de me présenter haha...

Sangpoursangs: Je me nomme Sangpoursangs, ancien chef de Brâkmar...allons, dépêchons, nous avons une Humanité à supprimer...






[FIN]

0 0
Réagir à ce sujet