FR EN
FR EN

Nous avons souhaité axer ce nouveau focus sur les points de succès avec trois joueurs du top 15 sur le ladder concerné. Diamonne, Serge et Avockah ont gentiment accepté de jouer le jeu et de répondre à nos questions !

Focus sur les 3 glorieux

Jouais-tu à DOFUS avant de te lancer dans l’aventure DOFUS Touch ?


Diamonne : J'ai commencé à jouer à DOFUS il y a déjà 12 ans, quasiment au commencement ! J'y jouais de temps en temps car je trouvais le concept super. J'ai eu une longue période d'arrêt par la suite jusqu'à revenir en 2011 et découvrir toutes les nouveautés... surtout les succès ! Sauf qu'il y a 2 ans, j'ai tiré « un trait » sur DOFUS à l'annonce d'être un futur papa !

Au final, ce n'était qu'un au revoir, et non un adieu. Il faut bien s'amuser pendant que le bébé dort ! Mais cette fois-ci en monocompte, sur smartphone, avec ma classe préférée... le Crâ !

Serge : J'ai commencé à jouer à DOFUS en 2009 sur le serveur Silouate. J'ai par la suite migré sur le serveur Otomaï avec mon Crâ, que j'ai toujours joué en classe principale.

Avockah : Je joue à DOFUS depuis 2004 où j’ai commencé sur le serveur Jiva. Je suis exclusivement PvM et je déteste le PvP !

J'ai toujours eu des Crâs mais sur DOFUS Touch, j'ai voulu changer un peu en choisissant un Sacrieur et je suis vraiment contente de mon choix !
 

Qu’est-ce qui t’a attiré sur DOFUS Touch ?


Diamonne : En septembre dernier, après l’achat d’un nouveau smartphone (iPhone 6S+, qui est mon support de jeu), par hasard j’ai découvert que DOFUS avait sorti une version mobile. En plus sur la version du jeu 2.14, la meilleure que j’ai connue. Donc je n’ai pas hésité une seconde, j’ai téléchargé et j’ai joué !

Serge : Ce qui m'a attiré sur DOFUS Touch est le format sur tablette qui permet de jouer quasiment n'importe où. Ensuite, le fait de recommencer de zéro sur un serveur « nu » en monocompte pour jouer en communauté, qui plus est sur une version antérieure à celle sur PC que j'apprécie. Pour finir, le fait que le jeu fasse ses propres mises à jour sans forcément suivre la version PC donne une part de « mystère » pour les joueurs qui ont joué sur PC.

Avockah : Ce qui m'a réellement attirée sur DOFUS Touch est avant tout le fait que tous les compteurs ont été remis à 0 ; on a pu reprendre un équilibre sur le jeu que nous n’avions plus forcément sur la version PC. Et évidemment le côté pratique : jouer depuis n’importe quel endroit est vraiment super, je me connecte où je veux et quand je veux !

Je trouve également que sur Touch, il y a beaucoup d'anciens joueurs, plus âgés et donc plus matures, ce qui n’est pas mal.
 

Avais-tu prévu de te lancer dans une « course » aux succès en commençant ton aventure ?


Diamonne : Non, pas vraiment. Je savais très bien que les succès allaient faire partie de mon aventure sur DOFUS Touch car c’est une bonne source d’xp et de kamas en jeu, mais je ne pensais pas du tout en arriver là aujourd’hui !

Serge : J'ai toujours été attiré par le système de succès et je voulais vraiment essayer d'en faire le plus possible et de débloquer en premier des titres (premier Crâ « Colosse aux pieds graciles » de Touch le 2 mars 2017) ou des ornements (premier « Dégivreur imposant » de Touch le 2 juin 2017).
Serge Colosse aux pieds graciles
Avockah : À la base, je n'avais pas prévu de faire la chasse aux succès, je les faisais surtout pour xp et dropper les ressources pour me faire des kamas. Et puis j’aime les challenges, ça donne forcément un plus au jeu.
 

Comment cette idée a-t-elle mûri dans ta tête, et pour quels objectifs ? Le score, les ornements, les ressources, le ladder… ?


Diamonne : Pratiquant 99 % en PvM et 1 % en PvP, il me fallait trouver des défis tout au long de l’aventure pour ne pas m’ennuyer… Donc quoi de mieux que les succès !

En avançant dans la progression des points de succès, deux objectifs ont peu à peu mûri dans ma tête : atteindre les 8 000 points de succès afin de débloquer pour moi le plus bel ornement de DOFUS Touch, et le titre « Colosse aux pieds graciles » qui signifie avoir réalisé tous les succès des donjons du jeu, hormis Frigost 3, que je n’avais jamais obtenu de toute ma vie dofusienne.

Serge : Eh bien un peu pour tout ça ! Avoir un gros score pour débloquer les plus beaux ornements du jeu, les ressources et l'expérience procurées par les succès qui aident énormément pour le craft des équipements et pour monter en niveau, et évidemment avoir mon nom dans le top ladder pour mon plaisir personnel, ah ah !

Avockah : Quand j'ai commencé à voir que j’avais beaucoup de points, j'ai voulu continuer pour viser le podium. Mais ce n'est arrivé que tard, au niveau 200. J’ai fait beaucoup de succès avec mon co-teameur, Gervonta. On a farmé les duos tous les deux et j'en suis arrivée à avoir tous les succès 1 à 190.

Par contre, j'aurai du retard à rattraper, car durant la période de Noël, je n’ai rien fait, n’étant pas encore attirée par la course !
 

Quelles ont été les plus grandes difficultés que tu as rencontrées ?


Diamonne : Obtenir l’ornement « Aventurier imposant », qui est lié aux succès du Dofus Ocre. J’ai passé la quasi-totalité du mois de février à chercher matin, midi et soir les archimonstres. Puis par la suite, capturer tous les boss de donjons en essayant au maximum d’obtenir un succès + la capture.
Diamonne Dofus Ocre
Obtenir l’ornement « Dragomaître imposant », qui est lié aux succès élevage. Avant DOFUS Touch, je n’avais jamais fait d’élevage. Il a donc fallu tout apprendre. Au début ce n’est pas simple mais j’ai été bien conseillé par Nheaz, lui-même éleveur. J’ai donc acheté un couple de chaque dragodinde monocouleur. Pour information, il m’a fallu quasiment 2 mois pour faire naître les 67 dragodindes différentes, commencer avec 22 dragodindes et finir avec plus de 2 500, 30 minutes par jour la première semaine à m’en occuper, plus de 4 heures par jour à la fin. Cela demande énormément de temps et une grosse organisation !

Serge : L'île de Nowel. Avec mon Crâ, je n'ai malheureusement pas réussi à terminer les succès de cette île lors de sa première ouverture par manque d’équipements et de chance ; ça m'handicape pour essayer de devenir top 1 ! Sinon, quelques donjons en duo où j'ai dû être bien accompagné (Ougah, Glourséleste, Minotot...) ou faire beaucoup d'essais (Sylargh, Klime, Nileza) pour en venir à bout !

Avockah : Les plus grandes difficultés ont été certains duos car la classe Sacrieur n’est pas toujours optimale (pour le Ougah par exemple, j’ai vraiment eu du mal).

Puis les donjons Frigost 3 ont été compliqués à réaliser mais j'ai réussi grâce à l'aide d'amis et j'ai enfin pu obtenir mon Dofus des Glaces !
 

Quels conseils donnerais-tu aux joueurs qui souhaiteraient eux aussi collecter le plus de points de succès possible ?


Diamonne : Si vous aimez les challenges, les succès sont pour vous. Bien évidemment, faites ceux correspondant à votre niveau actuel, mais sachez qu’ils rapportent beaucoup de kamas avec les récompenses (ressources + kamas) et beaucoup d’expérience. Les succès permettent d’atteindre un très haut niveau sans vraiment le vouloir, rien qu’en récoltant l’expérience des quêtes et des succès.

Serge : Eh bien déjà, on peut récolter beaucoup de points uniquement en faisant de l'exploration, des quêtes et quelques succès monstres et donjons sans grande difficulté. Ensuite, pour certains succès de donjon, il est nécessaire d’être bien accompagné, de s'optimiser et de passer un peu de temps à se prendre la tête !

Avockah : Ceux qui veulent faire beaucoup de succès devraient commencer par faire des duos car c'est le plus dur, puis les succès donjons.

Pour les quêtes, je pense qu'il faut vraiment commencer au tout début car dans tous les cas, on tombera sur des prérequis.

Et il ne faut jamais être défaitiste, j’ai fait des dizaines et des dizaines de tentatives sur certains duos et pour les donjons de Frigost 3.

Il faut vraiment essayer d’être opti pour faire la chasse aux points, il est donc préférable de bien s’équiper au préalable et ensuite se lancer pour y arriver plus facilement !
 

À terme, as-tu déjà d’autres objectifs en tête ?


Diamonne : Après avoir fini une très grosse partie des succès du jeu, il reste une zone sur laquelle je n’ai quasiment jamais mis les pieds. Ça risque d’en surprendre un certain nombre d’entre vous, mais oui, il s’agit de Frigost 3 !

Les succès et quêtes dans cette zone ont le mérite de m’offrir les plus durs et gros challenges du jeu, c’est pourquoi je me suis préservé afin de les faire à la fin.

Petit message au Comte Harebourg : « Youhou, j’arrive récupérer mon Dofus ! ».
Diamonne vs Comte Harebourg
Serge : Il me manque les donjons répétables de Vulkania, la quête « Fight club », le Comte Harebourg « Statue » et « Duo », les doubles boss... Et la satanée île de Nowel !
Sinon, à court terme, essayer d'arriver le plus loin possible dans l'Oshimo Summer Cup !

Avockah : Mes prochains objectifs sont évidemment les succès de Frigost 3 (duo et succès des boss) et les duos boss mais ce n’est pas pour tout de suite.

Je vais aussi continuer à améliorer mes équipements car j’ai plusieurs profils d’équipements et je veux vraiment être opti pour toutes les situations ; j'ai actuellement 5 modes et je suis sur le 6e.
 

Un dernier mot pour la fin ?


Diamonne : L’entraide est pour moi la base du jeu, donc faites-en de même afin de réaliser vos succès. Ce n’est pas simple, mais dans la bonne humeur, on rigole bien !

Et pour finir, je tiens à énormément à remercier toutes les personnes qui m’ont aidé à obtenir tous ces succès et ces beaux ornements, elles se reconnaîtront en sachant que mon surnom est « PapaGaga » !

Serge : Je remercie Jakar, Malya, Auroros, Milouz-Binouz, Hoxygen, Vioque, etc. pour leur aide dans l'accomplissement de mes succès… et vive les Zèbres !

Avockah : Pour conclure, j'encourage tout le monde à faire les succès car c’est vrai un challenge et ça ajoute du piment au jeu… Et le gain de ressources des succès est vraiment sympa pour se faire des kamas !
Avockah DOFUS Touch
Je tiens vraiment à remercier Gervonta, mon co-teameur, pour toute son aide, ainsi que Nott que je connais quasiment depuis le début de DOFUS Touch, avec qui je joue beaucoup aussi. Merci à Says également, sans qui je n'aurais pas mon Dofus des Glaces !