En poursuivant votre navigation sur ce site ou en cliquant sur la croix, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à réaliser des statistiques de visites ainsi qu'à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des publicités personnalisées et un service de chat. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies X

FR EN
FR EN
Novamaire 648 : les aventuriers du Monde des Douze font face à d’étranges événements venus perturber leur quotidien habituellement si tranquille. Ils ont mené l’enquête et ont fini par arriver à une conclusion. L’origine des citwouilles frelatées n’est pas ordinaire, il semblerait que ce soit une entité au sombre passé
Momie Nova DOFUS Touch
Une version de l’histoire raconte que Momie Nova serait une ancienne artisane reconnue dans tout Amakna pour ses desserts laitiers sans équivalent. Elle n’avait rien à craindre de sa carrière et personne n’avait à la craindre non plus. Tout semblait bien se dérouler pour elle, jusqu’à ce jour maudit.

Ce jour où elle fut elle-même maudite. Personne aujourd’hui encore ne connaît les raisons exactes de la malédiction qui l’a touchée. Certains prétendent que Xélor en personne est le responsable, d’autres préfèrent ne pas croire ce qu’ils voient comme une calomnie.

Depuis ce jour terrible, Momie Nova est devenue la gardienne du Masque maudit de Totankama, trésor qu’elle garde précieusement près d’elle après l’avoir volé, selon une autre version de l’histoire.

Errant dans le Monde des Douze depuis cet événement, elle n’a plus de foyer et nulle part où aller. Mais en cette année 648, le mois d’octolliard a été différent. Un jeune habitant d’Amakna, désireux d’en savoir plus et intrigué par son histoire, parcourut le monde à sa recherche.

Il parvint à trouver la momie et la supplia de lui fabriquer ses yaourts d’antan dont il avait entendu parler. Momie Nova accepta, mais ne comptait pas pour autant en rester à de simples yaourts. Elle profita alors de la période d’Halouine pour utiliser des citwouilles dans sa recette.

Pour ce faire, elle demanda à l’enfant d’aller effectuer des rites autour des citwouilles dont elle avait besoin. Les effets furent spectaculaires ; elles changèrent de couleur et étaient ainsi prêtes à être utilisées pour sa recette.

Cependant, l’apparence de ces citwouilles n’est pas passée inaperçue et les habitants se sont interrogés, à juste titre. Afin de ne pas attirer l’attention, le garçon profita de la confusion pour les envoyer sur de fausses pistes.

Ce faisant, il s’attira la colère de ceux qui avaient été accusés à tort. Les aventuriers, quant à eux, sont finalement parvenus à mettre la main sur la responsable de toute cette mascarade : Momie Nova. Cette dernière se cache quelque part dans Amakna, à l’abri des regards, pour faire ses yaourts.

Mais il ne s’agit là que du calme avant la tempête. Les aventuriers commencent à frapper à la porte de Momie Nova, et cette dernière ne sait pas à quoi s’attendre…