En poursuivant votre navigation sur ce site ou en cliquant sur la croix, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à réaliser des statistiques de visites ainsi qu'à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des publicités personnalisées et un service de chat. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies X

FR EN
FR EN

Deux mois après la fin de l’Orfèvre Impérial et avant une seconde édition en 2019, voici le focus sur le vainqueur du tournoi, Myzicri !

Focus sur Myzicri DOFUS Touch

Jouais-tu à DOFUS avant de te lancer dans l’aventure DOFUS Touch ? Sur quel serveur et avec quelle(s) classe(s) ?


J’y avais joué trois ans au collège jusqu’en 2010, mais j’avais arrêté jusqu’à ce que j’apprenne, mi-septembre 2016, la sortie du jeu de mon enfance sur téléphone. À l’époque, je jouais sur le serveur international Rushu différentes classes telles que Xélor et Sram, mais mon personnage principal était une Sacrieur s’appelant... Myzicri.
 

Qu’est-ce qui t’a attiré sur DOFUS Touch ?


Un peu comme tout le monde j’imagine : le format mobile vraiment agréable et le système free-to-play. Pouvoir retrouver sur mon téléphone ce jeu que j’avais délaissé durant plusieurs années, avec les changements et nouveautés que cela implique, voilà ce qui m’a donné envie de démarrer l’aventure DOFUS Touch !
 

Depuis quand pratiques-tu la forgemagie ?


J’aimais déjà ce domaine du jeu à l’époque dans DOFUS, mais je ne la pratiquais que succinctement, probablement à cause d’un budget pas pharaonique et à mon âge moins avancé !

J’ai donc réellement appris les secrets de la forgemagie dans DOFUS Touch, puisque j’ai rapidement fait appel à cette dernière pour me faire des kamas et concevoir de A à Z mes équipements.
 

Qu'est-ce qui t'a donné envie de te lancer dans ce métier ?


J’ai dû m’y mettre lorsque j’en ai eu marre de devoir faire forgemager mes items destinés à la revente par d’autres artisans, payants, pas forcément toujours disponibles et surtout peu doués.

C’était donc tout d’abord l’aspect fonctionnel des métiers pour mon développement financier, puis l’envie d’améliorer mon propre équipement au fur et à mesure de mon avancement dans l’aventure DOFUS Touch.
Myzicri DOFUS Touch

Qu'as-tu pensé du concours de l'Orfèvre Impérial ?


La forgemagie étant devenue, au fil du temps, l’activité à laquelle je consacre probablement le plus d’heures de jeu, j’ai été très agréablement surpris d’apprendre l’existence d’un concours dans ce domaine !

Bien qu’évidemment laborieux et chronophage (c’est souvent ça, la forgemagie !), le concours fut très amusant, notamment avec la communauté interserveur par le biais du Discord du concours.

À part quelques mystérieux finalistes muets comme des carpes, l’ambiance entre les participants a été très chaleureuse !

Les épreuves ont été intéressantes, et je tiens à féliciter les organisateurs pour cela. Surtout la finale, que j’ai trouvée plus relevée qualitativement que la phase de qualification, qui était un peu plus du forçage de runes.
 

Quelle a été la plus grande difficulté pour toi lors de ce concours ?


Au-delà des difficultés évidentes pour atteindre parfaitement le jet exigé, le plus délicat était de savoir quand s’arrêter lorsqu’un bon jet était obtenu, histoire d’être assuré que la concurrence soit derrière soi. La coiffe Glourséleste m’a pris beaucoup de temps tant le PO n’a jamais voulu repasser en succès critique dès que j’avais l’initiative parfaite et l’occasion d’obtenir un score positif avec un over vitalité.

J’ai donc dû me contenter, la veille de la fin de la finale, d’un jet parfait sauf malus de 7 points de vitalité, ce qui, dans ma tête, n’assurait pas ma victoire pourtant annoncée dès le début du concours.
 
Jets Coiffe Glourséleste Myzicri DOFUS Touch
Jets finaux de la Coiffe du Glourséleste de Myzicri
Jets Coiffe Ogivol Myzicri DOFUS Touch
Jets finaux de la Coiffe d'Ogivol de Myzicri

Aurais-tu des conseils à donner aux joueurs qui voudraient découvrir la forgemagie ?


Du point de vue technique, après avoir appris le poids de chaque rune (pas très compliqué !), l’unique conseil que je peux donner est de pratiquer le plus possible : il s’agit du seul moyen d’affiner sa science de la forgemagie et de savoir quand et quelles runes vont passer selon chaque contexte.

Du point de vue financier (il est évidement important), la forgemagie peut être intéressante si l’on a une bonne connaissance du marché des runes afin d’acheter aux meilleurs moments, et également une bonne connaissance de la demande en items forgemagés selon l’avancement du serveur (les astuces en 2019 ne sont plus les mêmes qu’en 2017 !).

Mais surtout, soyez prêts à faire preuve de persévérance et de détermination car la chance ne nous sourit pas toujours !
Reliquat forgemagie DOFUS Touch
5 échecs de Ra Vi sur jet parfait… les nerfs sont mis à rude épreuve !

Un dernier mot pour la fin ?


Pour finir, je souhaite citer mes amis de longue date sur Oshimo, pour qui j’ai beaucoup forgemagé, ainsi que ceux (Raiha numéro un dans ce domaine) qui ont cru en moi pour ce tournoi : Asmira, Matbob, Osa-time, Llar et les autres qui se reconnaîtront.

Ainsi qu’un big up à tous les membres de ma guilde God Of Blood !

Sur ces belles paroles, vivement le prochain tournoi pour pouvoir ajouter un nouveau bouclier à ma collection !
 

Retrouvez les anciens focus :

 
N'hésitez pas à poser vos questions à Myzicri dans les commentaires de cet article, il se fera une joie d'y répondre ! A bientôt pour un nouveau focus.